Subventions des soins de santé pour les enfants de moins de 5 ans dans le district sanitaire de Dori

1-Contexte et justification

La région du Sahel enregistre la mortalité infanto-juvénile la plus élevée du pays selon l’EDS 2010 (235 pour mille contre 129 pour mille naissances vivantes au niveau nationale). Les principales causes de décès des enfants de moins de 5 ans dans cette région, à l’image de la situation nationale, sont dans l’ordre le paludisme, les maladies diarrhéiques et les infections respiratoires aigües, sur un fond de malnutrition aigüe et chronique.

Les préoccupations majeures de santé publique dans la région restent le faible accès aux services de santé (en particulier l’accès financier des femmes et des enfants aux soins curatifs) et la faible qualité des soins de santé. De plus, le niveau de pauvreté de la région est parmi les plus élevés du pays. En effet, l’étude sur le profil de l’équité et de la pauvreté des enfants et des femmes au Burkina Faso en 2010 (septembre 2012) a montré que la profondeur de la pauvreté chez les enfants au Sahel est passée de 13.3% en 2003 à 14.6% en 2010 tandis que son incidence restait pratiquement stable au cours de la même période (passant de 40.9% à 38.3%). Ceci montre une aggravation de l´état de pauvreté chez les enfants au Sahel.

Pour contribuer à améliorer l’accès aux soins curatifs de qualité par les groupes vulnérables, l’ONG Help, avec l´appui financier d´ECHO et de l´UNICEF intervient depuis 2008 dans l´exemption de paiement pour les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes et allaitantes malades ainsi que les personnes indigentes. Cette intervention a permis de multiplier le taux d´utilisation des soins curatifs des enfants qui était extrêmement bas avant 2008 par 6 pour arriver à un taux d´utilisation entre 3 et 3,5 contacts par enfants par an. Les recherches ont montré que par une augmentation de la fréquentation de 0,6 contacts par enfant et par an en 2007 à un peu plus de 2 dans le première année d´intervention, la levée de la barrière financière a contribué à sauver la vie d’environ 600 enfants – et la mortalité infanto-juvénile a baissé de 16%.[1] Ces données probantes, et tant d´autres, étaient la base du plaidoyer pour le passage à l´échelle de l´exemption aux soins au Burkina Faso mené par Help et ses ONG partenaires depuis 2008. Dans le conseil de Ministres du 2 Mars 2016, le gouvernement a décidé du passage à l´échelle à partir du 2 Avril dans trois régions, dont la région du Sahel. Cette mesure sera appliquée au niveau CSPS au cours du mois d’avril, pour s’étendre à partir du mois de mai aux hôpitaux.


2-Objectif du projet

Ce projet vise à assurer la continuité de l´accès financier aux soins pour les enfants de moins de 5 ans dans le DS de Dori en assurant la subvention aux niveaux CSPS-CMU dans la période 26 février – 1er avril inclus (36 jours calendaires) et au niveau CHR dans la période 26 février – 1er mai inclus (6jours calendaires).

3-Résultats attendus

Le projet veillera (( du 26/02/2016 au 01/04/2016 (niveau CSPS/CM) et du 26/02/206 au 01/05/2016 (niveau CHR), )) à un maintien voir amélioration de la qualité des soins à travers une rationalisation de la prescription médicale : des indicateurs tels que le nombre moyen de molécules par ordonnance et la proportion d’antibiotiques seront suivis et un appui-conseil lors des supervisions sera effectué en cas d’écarts par rapport à la norme.

Résultat 1 du projet

L’utilisation des services de santé pour des soins curatifs par les enfants âgés de moins de cinq ans dans le DS de Dori est maintenue à au moins le niveau atteint en 2015 au cours de la même période

Résultat 2 du projet

Les prestataires du DS de Dori et du CHR disposent des capacités renforcées pour offrir aux enfants de moins de 5 ans des soins de santé de qualité

 

Mot de la Directrice Pays de Help
La vision de Help est un monde où tous les hommes, femmes et enfants peuvent vivre de manière autonome dans la dignité, la paix et la sécurité. Le contexte du Burkina Faso est marqué par un indice de (...)